Jordanne Info

Corrèze: Les pancartes de la polémique

11 août 2020 à 09h11 Par Ludwig Delmas
La maire de Péret-Bel-Air, a fait installer deux pancartes humoristique défendant les bruits et odeurs de la ruralité. Un choix qui n'a pas été au gout de tout le monde.

Le coq qui chante trop fort, les cloches trop bruyantes où encore ce fumier qui sent pas bon, sont des sujets capables d'embraser nos campagnes. 

Nadine Courteix, maire de la petite commune au nord d'Égletons et agricultrice, a voulu suivre l'exemple d'un élu du Gard. Il avait installé une pancarte avec inscrit "Attention village français, vous pénétrez à vos risques et périls" à l'entrée du bourg. 

L'élue corrézienne, suivie par le Conseil municipal, a décidé d'en faire installer deux il y a quelques jours. Malheureusement, une décision qui n'a pas été appréciée. Quelques habitants de la commune ont montré leur désaccord. Pour eux, cela représentait trop Le Pen ou encore Pétain, a confié Nadine Courteix à La Montagne. Trois jours après, les pancartes ont été retirées. La maire et le Conseil municipal se laissent le temps de réfléchir du sort de ces pancartes.