CANTAL - Le secteur de l'hôtellerie restauration en manque de main d'oeuvre

26 mai 2021 à 15h33

L'allègement des restrictions a débuté il y a une semaine maintenant, une première étape pour le secteur de l’hôtellerie-restauration, et un vrai soulagement pour les professionnels... 

Localement, Thierry Perbet, président de l’UMIH 15, le syndicat des Hôteliers Restaurants du Cantal, et cuisinier-traiteur à Poivre et Sel à Aurillac, "se réjouit de cette réouverture malgré des conditions météorologiques compliquées". L'autre bonne nouvelle dans le Cantal c'est qu'il n'y a "pas de fermeture définitive à noter pour le moment".

Un secteur en reconstruction

Là où le bât blesse, c'est au niveau de l'emploi, puisque selon les chiffres de l'UMIH, "100 000 postes restent à pourvoir dans le secteur de l’hôtellerie-restauration". Beaucoup de salariés ont en effet quitté leur poste, et ont tout simplement, changé d'horizon professionnel. Le manque de visibilité et la pénibilité du travail sont les deux raisons avancés, d'où la nécessité de "travailler sur la formation pour de nouveau attirer les jeunes, vers un secteur en manque de main d'oeuvre qualifiée"

Pour la réouverture des Cafés - Hôtels - Restaurants et des commerces fermés par décret, la CCI du Cantal a lancé un nouveau jeu à destination des consommateurs avec 130 000 euros de chèq'Kdo à gagner !

TENTEZ VOTRE CHANCE

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article