Mardi Santé

L'hôpital d'Aurillac face aux épidémies hivernales

12 décembre 2017 à 07h50 Par Sophie Fritsch
Crédit photo : www.jordannefm.fr

Face à l'affluence de malades au sein des hôpitaux, "l'hôpital en tension" permet d'organiser la prise en charge des patients.

Pendant la période hivernale, les épidémies de grippe, de gastro-entérite et de bronchiolite touchent chaque année des millions de personnes. 

Propre à chaque établissement de santé, le dispositif "hôpital en tension", permet la continuité des missions des centres hospitaliers, face à une affluence de patients.

Au sein de l'hôpital Henri Mondor d'Aurillac, il existe trois niveaux d'organisation  :

          - la gestion des hébergements, pour prendre en charge le plus rapidement possible les malades

          - la cellule de crise, qui implique la déprogrammation des certaines activités 

          - le plan blanc, pour faire face à l'afflût important de patients, réservé aux situtations exceptionnelles

Pascal Tarrisson, directeur du centre hospitalier d’Aurillac, est l'invité de Mardi Santé.